LES RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

 

Cette page se découpe en deux parties : dans la première, vous trouverez une liste, non exhaustive, d'ouvrages généraux sur la chanson de geste. Dans la seconde, les chansons sont classées alphabétiquement avec des articles ou ouvrages spécifiques pour chacune d'elles.

 

Voici l'explication des abréviations usitées dans les références : 

 

Acad. = Académiques

CCGB = Chevalier au Cygne et Godefroi de Bouillon

CCM = Cahiers de Civilisations Médiévales

HLF = Histoire Littéraire de la France

diss. = dissertation

Mél. = Mélanges

PUF = Presses Universitaires de France

PUL = Presses Universitaires de Lyon

RCC = Revue des Cours et des Conférences

Rom. = Romania

Rom. Gan = Romanica Gandensia

ZRP = Zeitschrift für romanische Philologie

 

 

Ouvrages généraux  : 

 

 

Ouvrages spécifiques à chaque chanson :

 

Pour éclairer Acquin

Pour éclairer Aïmer

Pour éclairer Aimeri de Narbonne

Pour éclairer Aiol :

Pour éclairer Aliscans

Pour éclairer Ami et Amile

Antérieurement à l'apparition des versions en langue vulgaire, la légende d'Ami et d'Amile se trouve dans la Vita Amici et Amelii publiée par E. Kölbing (n° 180), pp. 97-110 et dans l'épître II de Raoul le Tourtier publiée dans les oeuvres complètes du poète par Marburg B. Ogle et Dorothy M. Schullian (Papers and monographs of the American Academy in Rome, VIII), Roma, 1933, pp. 256-267.

Pour éclairer Anseïs de Carthage

Pour éclairer Anseïs de Metz

Pour éclairer Auberi le Bourgoing

Pour éclairer Aye d'Avignon

Pour éclairer Bâtard de Bouillon

Pour éclairer Baudouin de Sebourc :

Pour éclairer Berthe aux grands pieds et sa version franco-italienne : 

Pour éclairer Beuves d'Aigremont

Pour éclairer Beuves de Hantonne

Pour éclairer Chanson d'Antioche :

Pour éclairer Chanson d'Aspremont

Pour éclairer Charles le Chauve :

Pour éclairer Ciperis de Vignevaux :

Pour éclairer Daurel et Beton :

Pour éclairer La destruction de Rome

Pour éclairer Doon de Nanteuil

Pour éclairer l'Entrée d'Espagne

Pour éclairer Fierabras

Pour éclairer Florence de Rome

Pour éclairer Florent et Octavien

Pour éclairer Garin le Loheren :

Pour éclairer Gaydon :

Pour éclairer Gerbert de Metz :

Pour éclairer Girart de Roussillon

Pour éclairer Gormont et Isembart :

Pour éclairer Hugues Capet

Pour éclairer Huon de Bordeaux

Pour éclairer Jehan de Lanson

Pour éclairer Jourdain de Blaye

 

Pour éclairer La Bataille Loquifer

Pour éclairer La Belle Hélène de Constantinople

Pour éclairer La Chanson de Guillaume

Pour éclairer La chanson de la Croisade Albigeoise

Pour éclairer La Chanson de Roland

Pour éclairer La geste des Lorrains

Pour éclairer La geste Francor

Le manuscrit de Venise (Bibliothèque Saint-MArc, fr. XIII) contient un ensemble de textes épiques, Bovo d'Antona, Berta de li gran pié, Bovo d'Antona II, Karleto, Berta e Milon, Enfances Ogier, Rolandin, Chevalerie Ogier et Macaire, écrits ou remaniés pour former un récit continu de la lutte du lignage de Mayence contre les Reali di Francia. Le manuscrit date de la première moitié du XIVe siècle ; bien que son modèle puisse être notablement antérieur, ce recueil reflète l'état de l'épopée française en Italie au début du XIVe siècle.

Pour éclairer La Guerra d'Attila :

Pour éclairer La Prise d'Orange

Pour éclairer Le Couronnement de Louis

Pour éclairer Le cycle de Guillaume d'Orange

Pour éclairer Le cycle de la croisade

Pour éclairer Lion de Bourges

Pour éclairer Maugis d'Aigremont

Pour éclairer Moniage Rainouart

Pour éclairer Naissance du Chevalier au Cygne

Pour éclairer Ogier le Danois

Pour éclairer Orson de Beauvais

Pour éclairer Otinel

Pour éclairer Parise la Duchesse

Pour éclairer Prise de Pampelune

Pour éclairer Rainouart

Pour éclairer Raoul de Cambrai

Pour éclairer Renaut de Montauban :

Pour éclairer Roland à Saragosse

Pour éclairer Saladin

Pour éclairer Siège de Barbastre

Pour éclairer Tristan de Nanteuil :

Pour éclairer Théséus de Cologne :

Pour éclairer Vivien de Monbranc :

 

 

Retour au sommaire